Vendredi 19 Mars 14h30

INFLUENZA AVIAIRE
120 minutes pour tout savoir

Questions posées

Rafraichir la page

Séverine Laban

Demande d’accès au replay

Jean-Marc GOURDON

Je remercie la Chambre d’Agriculture des Landes pour l’organisation de ce débat et les intervenants qui ont bien voulu y répondre.
Mes questions sont sur la filière cailles, certes modeste mais qui fait partie de l’économie Landaise. Comme vous le savez, nous avons été les oubliés de la dernière crise aviaire.
– erreur de calcul d’indemnisation sur les pertes de marge de production, jamais régularisée,
– aucune aide au soutien de la production,
– perte de parts de marché : jamais récupérées.
Comment envisagez vous aujourd’hui d’indemniser la filière ? (dépeuplement, vide sanitaires, marché…)
Comment peut on éviter une autre contamination sachant que les animaux ont déjà été cloîtrés et en matière de protection sanitaire, l’administration a déjà classé tous les élevages de cailles en ICPE avec toutes les contraintes sanitaires et économique que cela incombe.
Pour toutes ces raisons, la filière est très pessimiste sur son avenir. Pourra-t-on à nouveau manger de la caille produite dans le Sud-Ouest.

Mme GASSIAT

Nous avons été dépeuplé le 2 février (périmètre de 5 kms autour d’un foyer) Les résultats d’analyse sont revenus négatifs.
Toujours pas d’indemnisation mais surtout, aucun organisme ne semble concerné par les indemnisations des cas négatifs !!!
Pouvez vous nous donner des informations ?

Modef Landes

Qui va piloter la baisse de densité et comment va-t-elle être contrôlée ?

Modef Landes

Comment la réduction de densité va-t-elle se mettre en place ? Qui participera aux discussions ?

Modef Landes

Quelles seront les conditions de reprise (animal, mode d’élevage, zone, date) ? Pourquoi y a-t-il une différence de traitement entre les poulets et les canards ? Et entre la claustration et le plein-air sachant qu’il n’y a pas vraiment de risque lié aux migrations remontantes ?

Modef Landes

Pourquoi proposer comme solution la claustration (qui ne concerne qu’une partie des éleveurs, est contraignante sans être entièrement fiable) et non pas le vaccin qui apporterait une protection efficace à l’ensemble des élevages ?

Modef Landes

La charge virale environnementale est forte dans le nord de l’Europe (Pays Bas notamment) à cause des nombreux animaux sauvages présents, expliquant la contamination des élevages claustrés. Pourquoi est-elle considérée comme faible dans les Landes alors qu’il y a également de nombreux animaux (d’élevage) ?

Anne Lise Laguionie

Le couvoir de Bidache est toujours positif et les animaux toujours en vie. Pour les agriculteurs dans les zones de 10 km, on nous annonce des levees de zone et donc des remises en place à partir du mois de septembre… est ce vrai ? Comment peut on tolérer ça ? Pourquoi les règles ne sont elles pas les même pour tous ?

Un citoyen lambda

L’influenza aviaire est-elle transmissible à l’homme ?

ALIROT Patrick

Quelles exploitations ont été contaminées par la faune sauvage cette année(en dehors du cas de Bénesse Maremne);Par quel phénomène la Chalosse a-t-elle été contaminée.Merci de votre réponse car beaucoup d’éleveurs autour de moi sont dans le flou,cordialement

Un citoyen lambda

L’influenza aviaire est-elle transmissible à l’homme ?

SARL LA PONTE

Bonjour je souhaiterais savoir quelles mesures sont prévues pour le futur ? Pour les éleveurs de canards? Seront-elles les mêmes que pour les éleveurs de volailles ? À savoir un mois de vide sanitaire entre 2 bandes, des contrôles de bio-sécurité incessants, la traçabilités des animaux entre les sorties…
Concernant le cout du lavage d’un bâtiment de poule (excessif en comparaison avec le celui d’une salle de gavage ou d’un bâtiment d’élevage de canards), comment se fait-il que je ne sois pas indemnisée, sachant que nous sommes des victimes collatérales avec une mise en place datant d’à peine 15jours ?
Il est inadmissible d’entendre certains éleveurs de canards dire qu’ils souhaiteraient que “tout le monde attrape la maladie”.

Merci d’avance pour vos réponses, qui, je l’espère, seront constructives.
Cordialement.

Jean Lafargue

Comment protéger les repros à l’avenir ? Mise en place de zones tampon autour des élevages ?de quelle taille ? Que fait on des éleveurs présents dans le périmètre ?

Jean Lafargue

Ne serait il pas opportun de fermer les abattoirs les 3 semaines qui suivent Noël ? Baisse des plannings novembre et décembre, pas de PAG sur les routes pendant la période critique, janvier peu propice au commerce

Hervé LAFITTE

Bonjour
En ce qui concerne la perte d’exploitation , qui prévoit une prise en charge de 100% depuis l’arrêt de la production jusqu’à la levée de zone, et ensuite seulement 50% jusqu’à la reprise effective. Pourquoi 50% et pas 100 % ? Sachant que cela va représenter 3 mois minimum avant une reprise normale, cela va encore fragiliser voir anéantir les exploitations déjà à bout de souffle financièrement et moralement.
Merci

damien sourbié

quelle est pour vous la définition d’un abri ?

Larrere Jean Michel éleveur de cailles et de poulets à Montaut

Est il possible d’avoir un état des lieux précis des nettoyages et désinfections des exploitations foyers avec une date précise de fin pour les landes?
Facteurs bloquants et solutions pour avancer plus efficacement.

Lapeyre nicolas

1 Quid des barèmes et des indemnisations pour les vides sanitaires aujourd’hui o références pour aller chercher des lignes court terme dans les banques
2 zp zs 10 km entre 2 exploitation l une foyer l autre vide sanitaire mais limite entre commune de 3 km
L exploitation vide sanitaire en vollaille peut totalement confiner ses animaux ,les mesures de biosecurite y sont bien realisees(contrôle inopine DSV ok) n y a t il pas une finesse administrative a créer pour permettre une remise en place de ce type de site d elevage au plus vite

Jean Luc Barrouillet

Confinement 3200 pag avec 700m2 de paillage sur trois bâtiment . 3h30 de travail tout les jours a 62ans qu elle solution rentable pour les deux ans a venir .bien être éleveur il faut y penser un peux quand même

coudroy frederic

On sait que le canard consomme une quantité d air encore plus elevé que le cheval(proportionnellement a leurs poids).Comment prévenir le risque sanitaire lié au renouvellement de l air dans les bâtiments(risque de contamination de l environnement et risque d introduction du virus )

Justes Benoît

Puisque la biosécurité est le code de la route et la claustration la ceinture de sécurité. Peut-on considérer le vaccin comme l’air bag (qui protège tout le monde) ?

julien lafenetre

Dans un contexte où le confinement est facteur de risque (Covid), comment expliquer aux consommateurs qu’on va claustrer les animaux pour les protéger du virus ?

RODRIGUEZ THIERRY FERME LA CLOSERIE A LUE

BONJOUR JE VOUDRAI VOUS SOUMETTRE MA VISION DE NOTRE PRODUCTION . IL FAUT SCINDE LA PRODUCTION AVEC DES SPÉCIALISATIONS TYPES : ACCOUVEUR / ÉLEVEUR/ GAVEUR/CONSERVEUR CAR LE MODÈLE ÉLEVEUR DE MOINS DE 3500 CANARDS PEUT FAIRE L ÉLEVAGE DANS UN COULOIR DE PASSAGE D OISEAUX MIGRATEUR SANS AUCUNE PROTECTION EN TOUTE LÉGALITÉ CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE ET QUI SONT LES UNS A COTE DES AUTRES , NON PAS QU IL NE VEUT PAS CE PROTÉGÉ MAIS IL NE PEUT PAS A CAUSE DU COUT , CE MODÈLE NE PEUT PLUS FONCTIONNE , par contre IL FAUT LES OBLIGER A ABATTRE EUX MÊME A DÉCOUPÉ EUX MÊME POUR RETROUVE UNE PRODUCTION FIABLE ET INDÉPENDANTE D ABATTOIR INDUSTRIEL QUI NE RESPECTE PAS VRAIMENT LES ANIMAUX ET PAR CELA ON LIMITERAIT FORTEMENT LES VOLUMES . J ESPÈRE QUE ME PROPOS SONT EXPLICITE CORDIALEMENT RODRIGUEZ THIERRY

COMMARIEU Michel

La plume de canard est une éprouvette de cellules vivantes pouvant être le support de virus tant que la plume communique avec le corps de l’animal c’est à dire jusqu’à l’âge de 13 à 14 semaines. Le transport des animaux de 10 à 13 semaines n’est-il pas un danger supplémentaire par le fait que les plumes laissées en route peuvent être un support idéal pour le maintien et la dissémination du virus?
Ne serait-il pas judicieux et impératif de limiter les distances de transport et d’édicter des circuits pour les camions évitant les zones les plus à risques?

COMMARIEU Michel

Après moultes hésitations, on a compris avec la Covid qu’il faut se confiner dans son foyer de vie et surtout pas en masse, qu’il faut restreindre au maximum les déplacements et que la vaccination est indispensable pour obtenir progressivement une immunité collective.
Pour les canards, on veut décider l’inverse. Pourquoi ne nous servons nous pas de cette expérience dans les choix que nous avons à réaliser?

Jean Luc Barrouillet

Pour ce qui le desire du 1 décembre au 31janvier pas de canard dans la ferme Aquitaine cela éviterez la contamination par la faune sauvage. Les stations de ski s adapte en fonction de la neige pour nous cela devrait être de même pour nous éviter tout les désagrément

guichemerre jean francois

voila je suis eleveur de volaille d’ornement depuis septembre 2020 mes animaux on était claustrée mais on a pas le droit de déplacer d’animaux hors j’ai des commande que j’ai du annulé et j’ai perdu des client la j’ai des demande pour des poulet croisé ornement or a ce jour on ne peut toujours pas commander de poulet donc comment je fait pour travailler et gagner quelque sous je nourris mes animaux mais a aucun moment on ne parle de nos donner un centimes comment on fait ?

Christophe Mesplede

Quelles solutions pour les éleveurs qui ne peuvent pas claustrer leurs canards ?

Richard Commarieu

Allons nous vers un schéma de bande unique par exploitation?
Pourrons nous être élevage mixte ( canards-volailles)? Si oui sous quelles conditions?
Quelle différences entre confinement (mise à l’abri) et claustration?
Pourquoi le département des Landes n’a pas de laboratoire agréé pour déterminer le H5N8 au lieu d’envoyer nos écouvillons se faire analyser dans un laboratoire breton?
Il serait judicieux que le département possède une flotte de caisses camions hermétiques , utiles pour évacuer les cadavres lors d’une prochaine épizootie. La DDCSPP n’aurait plus qu’à réquisitionner des transporteurs privés pour acheminer ces caisses vers les centres d’incinération. Il y aurait un gain de temps. Est ce envisageable?
Pourquoi les oiseaux et autres volatiles des zoos et parcs sont protégés par la vaccination et pas nos canards et poulets? L’enjeu économique est il plus important?
Pourquoi dit-on que des canards vaccinés ne sont pas indemnes de H5N8 et donc sont porteurs sains. Les animaux de zoos vaccinés ne sont-ils pas alors aussi des porteurs sains?
Les prochaines mesures imposées à notre département, le seront elles aux autres régions?
La reprise sera très difficile et longue… Une telle lenteur ne va-t-elle pas profiter au développement de l’élevage-gavage dans d’autres départements comme la Bretagne? Le foie gras est le fleuron de notre département. Sommes nous pas en train de nous faire dépouiller? Qu’envisagent le département et la région?
Comment seront indemnisées les pertes financières causées par l’arrêt des activités durant les six premiers mois? pas de ventes PAG, de canards gras, de conserves fermières et surtout des pertes de marchés ou de salons.

Didier DUPOUY

Bonjour, éleveur non foyer IA mais empêché de remettre en place des poussins et toujours en zone de protection, je n’ai plus de revenus depuis le début de l’année. Quand les éleveurs autres que producteurs de palmipèdes seront indemnisés ? Quand les zones seront levées ? Seuls les éleveurs de canards foyers et dépeuplés sont indemnisés actuellement. Et les autres, ils vivent d’amour et d’eau fraîche ?? Pourquoi les producteurs de palmipèdes ont des modalités d’indemnisation gravées dans le marbre et pas tous les autres éleveurs avicoles ? La solidarité passe aussi par avoir les mêmes modalités d’indemnisation pour tous. Je veux des réponses claires et rapides. Je pense que nous avons assez attendus et quel avenir pour l’agriculture landaise et nos futurs jeunes ? Un éleveur en colère.

Bernadet Pascal

Avant d’aborder la remise en cause de tous nos systèmes d’élevages ou beaucoup de chose ont étés faite depuis l’épizootie 2016/2017, mes questions sont les suivantes.
Est-ce qu’il est normal que des euthanasies aient eu lieu et les cadavres sont restés sur les exploitations plusieurs jours?
Est-ce qu’il est normal que des élevages ont étés foyers pendant plus de dix jours, ou des éleveurs ont subits impuissant l’agonie de leurs animaux, ont du stockés les cadavres avec les moyens du bord et sentir leur décomposition? (Très dur à vivre pour les éleveurs)
Ce qui entraine ma question principale.
Est-ce que les services de l’état mettent en place un “schéma d’action” en cas de nouvelle épizootie? (savoir qui fait quoi)
Avis: Avec un minimum de confiance et de collaboration entre l’état, les organismes producteurs et les éleveurs, je suis persuadé que l’on aurait pu aller beaucoup plus vite pour enrayer les contaminations.

Samalbide Laetitia

Bonjour, à quand la reprise, les indemnités pour faire face aux nombreux investissement. On ne peut plus tenir financièrement qu’elles solutions pour nous jeune agriculteur

BRESSON Vincent

Pourquoi ne pas utiliser le retour d’expérience au niveau des parcs animaliers sur le plan vaccinal et pourquoi ne pas avoir “profité” de la situation pour tester le vaccin du laboratoire CEVA sur le terrain ? Nous aurions aujourd’hui des données permettant de valider la seule et unique solution qui respecte la diversité des systèmes d’élevages français. La vaccination couplée à la biosécurité, qui s’avère finalement inefficace dans le cas de l’IAHP, est surement l’unique solution pour sortir de cette ornière la tête haute, que l’on soit en filière longue ou courte, intégré ou autarcique. Quand on voit le résultat de la claustration, on ne peut que s’indigner du total manque de respect du bien être animal, de l’insulte fait aux fondements même des métiers de l’élevage, de l’incompréhension administrative envers les modèles plein air et enfin l’absurdité de vouloir à tout prix confiner des animaux plutot que de les protéger par la vaccination. y aura t’il, par ailleurs, enfin une réflexion de la part des OP, de la DGAL et de la DDPP quant à la recentralisation des productions (que les animaux ne fassent pas plus de 150km entre le lieu d’élevage, de gavage et d’abattage), quant à l’abattage directement sur site plutôt que de transporter les animaux dans des lieux prévus à cet effet, au risque de disséminer le virus lors du parcours les menant à l’abattoir ? Pourra t’on enfin tirer les conclusions qui s’imposent de la crise d’aujourd’hui ? A savoir que les mêmes personnes étaient aux manettes en 2017, ont imposées leur point de vue en matière de biosécurité. Point de vue qui à contraint TOUS les exploitants français à s’endetter massivement pour continuer à travailler, pour quel résultat ? Aucun quand on voit le désastre aujourd’hui. Il ne faut pas plus de biosécurité, on le voit, c’est inutile. Il faut au contraire développer la vaccination au plus vite, que les filières longues continuent à travailler, mais que les filières courtes puissent également continuer à le faire, et en finir avec toutes ces personnes qui ne voient le problème qu’au travers de la biosécurité et de la claustration. Ne peut on pas imaginer deux filières ? La filière export, en claustration sricte et biosécurité renforcée, et la filière courte, en vaccination stricte et biosécurité légère, le tout en plein air TOUTE l’année. Qu’en est il de la prise en compte des attentes sociales et sociétales ? Vis à vis de la biosécurité, que pouvons faire de plus ? Rien !

Tauziet dutrey Christophe

Sachant que beaucoup d’éleveurs canards PAG ont fait de lourds investissements en 2017 et que nous sommes pour la plupart à des niveaux d’amortissement trops élevés pour pouvoir se sur endetter à nouveau . Quelle solution envisagez vous à ce problème important et crucial pour l’avenir de nos productions ? Merci d’avance

julien lanuque, earl de lorthe, lahosse

bonjour, faisant partie des éleveurs qui devait remettre en place au 27/12/2019 et qui n’ont pas pu à cause de l’influenza, vais je être indemnisé sur le manque a gagner jusqu’à la remise en place des prochains cannetons sur ma ferme? Sachant que je n’ai pas été foyer ou dépeuplé!!
Comment faire les dossiers?
merci pour votre réponse

Sébastien Carrère

Pour quelles raisons les chiffres de densité de palmipèdes sont-ils gonflés dans les Landes alors qu’ils sont minimisés dans certains départements touchés ?
Pourquoi le recensement des bâtiments d’élevage Landais sont ils minimisées par rapport à certains départements touchés ?

Sébastien Carrère

Pour quelles raisons des canards PAG négatif déplacés dans les 48 heures suivant l’analyse arrivent-ils en salle de gavage positif?
Comment lutter comme cette incubation silencieuse et non analysable alors que le déplacement des PAG est de plus en plus présent et les trajets de plus en plus longs ?

Lalanne Dominique

pre ou post reprise qu en sera t il de l indemnisation du vide et de son caractère obligatoire pour la survie de nos exploitation ?. Est il vrai que l Europe a refusé la demande française a ce sujet et le gouvernement français aura t il la capacité de palier a celle çi pour assumer son rôle de donneur d ordre dans les interdictions de produire ?

DEFES BARBE DIDIER

A quant la vaccination ? Ca suffit maintenant ( 3 crises sur 4 ans ).
A quant les indemnisations , les trésoreries sont au plus bas!

Christian Sibé

Bonjour,
Le lien permettant l’accès au questionnaire est il le même que celui qui permettra l’accès à la conférence? Faut il s’inscrire pour pouvoir y assister?
Merci d’avance pour votre retour
Bien cordialement
Christian SIBÉ
Responsable Communication Vie Mutualiste
Poste: 40 54 72 Ligne directe: 05 58 06 54 72 Mobile: 06 07 54 57 10

Dupin Stéphanie

avez vous une date de reprise pour les mises en place?

Dupin Stéphanie

Bonjour quand vont débuter la constitution des dossiers pour les gaveurs?
Merci

Mr Mme Brethes Thierry. Earl des Gallinettes

Élevage poules pondeuse plein air à Grenade sur adour. N ayant pu rentrer notre lot prévu le 4 janvier 2021.nous n avons aucune information sur les indemnisations de la période du vide.Sachant que pour préparer un lot des poulettes il faut environ 5 mois entre l incubation des oeufs , l elevage des poulettes et l arrivée du lot.nous avons avions été très mal indemnisés épisode 2016 2017,et nous ne pourrons pas survivre une fois de plus sans de réelles compensations de pertes liées au vide ,qui pour nous pourrait être en septembre 2021.